beton cellulaire » architecturedz | Bloguez.com ♥ Blog

 beton cellulaire

3/10/2008

Le beton cellulaire

• NATURE

c'est un béton puisqu'il est constitué par du ciment Portland associé à du sable à haute teneur eh silice (95 % environ), débarrassé si

nécessaire des éléments argileux. Ce sable est finement broyé dans des broyeurs à galets avant utilisation. • Un certain nombre d'adjuvants sont ajoutés à ce mélange, notamment de la poudre d'aluminium qui, par son action sur la chaux, joue le rôle de ferment.

La pâte très liquide obtenue à l'aide de l'ensemble des constituants est coulée dans des moules, elle lève et, après un certain temps de prise, la masse est découpée sur fil d'acier dans le sens de la largeur et de la longueur. Le parallélépipède rectangle ainsi obtenu est autoclave à 180° sous pression de vapeur saturante, à une pression de l'ordre de 10 bars.

A la sortie des autoclaves, on obtient un matériau rigoureusement fihi.

• PRESENTATIONS

elles sont de- deux sortes :

a) Les éléments non armés dits « Sipoblocs ». Il s'agit de blocs de maçonnerie de grandes dimensions, 60 et 75 cm de longueur, dont les épaisseurs varient de 7,5 à 30 cm.

b) Les éléments armés pour murs, bardages, planchers et toitures se présentent dans des largeurs de 60 et 75 cm, pour des longueurs diverses et ce jusqu'à 6 mètres. Les armatures sont constituées de « nappes » soudées électriquement sur gabarit, le diamètre des aciers étant fonction de l'utilisation, comme des portées. Ces armatures sont enrobées d'un mélange de résine et de ciment par double trempage et séchage au four. Ce système assure non seulement une parfaite protection des fers, mais également un accrochage parfait au béton cellulaire.

A noter que les armatures sont rigoureusement positionnées et entrecroisées dans les moules avant l'opération de b coulée.

• CARACTERISTIQUES ET AVANTAGES DU MATERIAU

Les caractéristiques et avantages dans les différentes utilisations sont les suivants :

a) C'est un matériau de gros œuvre qui peut être utilisé en mur, en bardage,- en toiture et même en plancher. Etant modulé et industrialisé il est donc susceptible de permettre une rationalisation d'emploi en partant de dimensions données (calpinage).

b) II s'agit d'un matériau léger de l'ordre de 0,55 de densité pour les éléments courants, taux qui peut être abaissé à 0,45 si ori désiré réaliser un chauffage « tout électrique ».

De plus, il est particulièrement isolant et fait preuve d'une grande résistance au feu (environ 2 heures en coupe-feu pour une épaisseur de 12,5 cm).

• DOMAINE D'UTILISATION

Les utilisations peuvent être très variées, toutefois nous nous en tiendrons au domaine du pavillon individuel.

En « blocs », le béton cellulaire trouve son utilisation aussi bien dans les gros murs périphériques que dans les refends et les cloisons. En raison de la nature même du matériau, il n'est point besoin de prévoir de doublages ou contre-cloisonnements.

Par rapport à une maçonnerie de même épaisseur, l'isolement thermique se trouve pratiquement doublé. A noter que les linteaux réalisés dans le même matériau permettent d'éviter la mise en place de coffrages et étais. La portée libre maximum est de l'ordre de 3 mètres, pour une surcharge admissible de 800 kg au mètre linéaire.

La mise en œuvre des blocs et linteaux s'effectue au mastic-colle à joints minces, avec adjonction d'additif organique cellulosique.

Comme d'ailleurs pour tous les ouvrages traditionnels, il est nécessaire de prévoir un « pied de mur», un feutre bitumeux entre deux couches de mortier de CPA hydrofugé.

• PLANCHERS

Comme nous l'avons dit au début on peut réaliser des planchers avec les dalles armées. Chaque dalle présente une feuillure qui permet une parfaite homogénéité de l'ensemble. Elles sont liées entre elles par des « chapeaux » en acier à haute résistance dont la longueur est identique à la moitié de la plus grande portée des dalles adjacentes. Des plaquettes de soli-darisation sont également enfoncées en travers des feuillures. On procède au remplissage des joints à l'aide d'un mortier dosé à 400 kg de ciment Portland artificiel pour un m' de sable tamisé.

A noter que la longueur d'appui des dalles sur les murs ne doit pas être inférieure à 7 cm. Le ou les chaînages s'effectuent de façon traditionnelle.

A savoir que les planchers sont disponibles immédiatement. Les revêtements se font par chape en béton grillagé d'environ 3 cm d'épaisseur sur une dalle flottante de 4 cm. Ce système convient parfaitement pour des revêtements en « dur » (carrelage, etc.).

Par contre, si on choisi un revêtement final léger
(dalles plastiques ou moquettes) une chape mince de
l'ordre de 8 mm est suffisante. "•

 

• ENDUITS ET RAVALEMENTS

Les enduits intérieurs peuvent être réalisés en plâtre.

En ce qui concerne les ravalements, ils peuvent être effectués de façon traditionnelle.

Il est toutefois à noter qu'en regard de la très bonne planimétrie du matériau, on peut opérer directement à l'intérieur com'me à l'extérieur, à l'aide de revêtements plastiques épais du commerce.

• CONCLUSION

Comme vous avez été en mesure de le constater par cet exposé, le béton cellulaire est un matériau particulièrement intéressant non seulement en regard de ses qualités, mais aussi de sa grande souplesse d'utilisation. •

II est évidemment plus coûteux à l'achat que les matériaux dits traditionnels", mais il faut reconnaître que l'excédent de dépense se trouve très largement compensé par les avantages techniques et la rapidité de mise en œuvre.

R.-J. Chantepie

Conducteur de T. P. Diplômé

Métreur-Vérificateur agréé

Category : BETON | Write a comment | Print

Comments

M. DJEDDI, le 05-02-2012 à 16:29:57 :

Information

Salut, je voudrais bien realiser une unitee de production du beton cellulaire au sud Algerien . je possede terrain et une unitee de production de platre et chaux .Veuillez m informer si vous avez des contact des fournisseurs des equipements pour instalation usine pour ce beton .Accepte meme partenariat.Je vous remerçis .M. DJEDDI

| Contact author |