Siège de la Télévision centrale chinoise (CCTV) » architecturedz | Bloguez.com ♥ Blog

 Siège de la Télévision centrale chinoise (CCTV)

16/12/2008



Comme une ombre sur la ville. Les deux tours obliques du nouveau siège de la Télévision centrale chinoise (CCTV), conçues par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas, donnent le vertige. Ce symbole massif du pouvoir médiatique devrait abriter, d’ici à 2009, le mastodonte audiovisuel national : dix-huit chaînes, généralistes et thématiques, plus de 10 000 employés et pas loin de 1 milliard d’euros de recettes publicitaires annuelles (1). La CCTV est un empire, son siège est l’un des plus remarquables bâtiments de la capitale et sa mission est immense : informer et distraire 1,3 milliard de téléspectateurs.




Le président Hu Jintao l’a rappelé fin juin : la fonction première des médias en Chine communiste reste de « guider l’opinion publique » pour mieux garantir la stabilité sociale. Le plus influent de tous, la télévision centrale, reçue par 96 % des foyers chinois, se doit de tracer la voie.

Les deux tours penchées du nouveau siège de la Télévision centrale de Chine (CCTV), connues internationalement pour leur forme unique, sont rejointes avec deux bras cantilever.

Ces deux bras, 162 mètres au-dessus du quartier commercial central de Beijing, mesurent respectivement 75,165 m et 67,165 m de haut.



Ils abriteront 14 étages de bureaux en utilisant 18 000 tonnes d'acier, ce qui équivaut à suspendre un haut bâtiment en l'air, selon le site Internet de CCTV.



Les deux tours, hautes de 234 m et 194 m, sont inclinées de six degrés, avec une superficie au sol de 495 900 m dans le bâtiment principal.

Le président de CCTV Zhao Huayong a dit lors d'une cérémonie que le raccordement des deux bras était une "victoire décisive" dans la construction de cette édifice d'acier.









Cet énorme projet, dont la construction a débuté en septembre 2004, a finalement obtenu l'approbation du gouvernement 18 mois après son arrêt dû à l'inquiétude de la surchauffe
des investissements immobiliers et des embouteillages autour de lui.


Category : TOURS | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |